L’Etat encadre strictement la finance participative

See on Scoop.itCoworking

Ce ne sera pas le grand soir de la finance « parallèle ». Le monopole bancaire reste bien protégé. A l’issue des Assises de la finance participative qui réunissaient, toute la journée d’hier, les acteurs du prêt de particulier à particulier et aux entreprises, l’Etat a précisé ses vues sur le secteur. Or, à la lecture du texte soumis pour six semaines à une large consultation, les premières propositions restreignent plus qu’elles ne favorisent le prêt entre particuliers. Chaque prêteur, au travers d’une plate-forme de crédit, ne pourra prêter plus de 250 euros et, au total, celle-ci ne pourra gérer un projet de plus de 300.000 euros. Au-delà, les plates-formes de prêts devront demander un agrément bancaire et seront soumises à un contrôle du régulateur.

See on www.lesechos.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s