Les plus démunis face au numérique

Illectronisme, analphabétisme numérique, fracture numérique… autant de termes qui portent une préoccupation pour les plus démunis face au numérique. En même temps que le rapport de Jean Paul Delahaye qui n’a fait qu’une petite place au problème numérique, ou encore le rapport du CESE (Conseil Economique Social et Environnemental), le référentiel de l’éducation prioritaire ne donne que quelques indications très légères par rapport au numérique. En fait il semble que la place du numérique dans les pratiques sociales quotidiennes des jeunes soit largement sous-estimée. Certes tout est important et certains diront que le numérique passe après ces priorités. Mais il semble bien que cette attitude soit un reflet plus général d’une société d’adultes qui ne s’aperçoivent pas des conséquences réelles de ce qu’ils ont initiés depuis trente années, en promouvant le numérique au quotidien et en le considérant, la plupart du temps, comme un simple objet extérieur dans un environnement qui ne changerait pas tant que ça.

Sourced through Scoop.it from: www.cafepedagogique.net

Comment éviter la fracture bumérique

See on Scoop.itCoworking

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s